« Mutualiser les moyens pour amener les enfants à la réussite » tel était le fil conducteur du premier forum sur la santé éducative initié par l’Association des Parents  d’élèves de l’établissement de Do Néva ce lundi 08 octobre.

Conduites addictives, hygiène corporelle, vestimentaire, alimentaire … autant de problématiques abordées ce jour sans tabou ni restriction par les participants qu’ils soient parents, délégués de classe, chef d’établissement, éducateurs, pasteur, coutumiers. Tous se sont accordés à constater qu’aujourd’hui,l’école a du mal à assurer sa fonction car elle dépense beaucoup d’énergie dans la discipline, la reprise des comportements, les savoir-être comme en témoigne B.Kaqéa, président de l’APE« Aujourd’hui, l’éducation a du mal à imposer sa marque, l’instruction est devenue compétitive et non coopérative. L’évolution amène des révolutions qui sont censées conduire nos enfants à devenir indépendants. Mais comment parler d’indépendance quand nous sommes dépendants de fléaux ?  L’hygiène de vie, c’est la santé et elle est indissociable de la réussite scolaire, il est fondamental que nous les parents, nous réagissions (…) ».

Dans la Vieille Ecole

Des outils, il en existe aujourd’hui, c’est ce que confirmeront les intervenants invités pour l’occasion. « La Province a des programmes d’éducation à la santé en milieu scolaire, on intervient en fonction des publics, des demandes, nous avons des outils à votre disposition, des personnes ressources comme les éducatrices sanitaires, des partenaires comme la DEFIJ, l’Agence Sanitaire et Sociale avec des programmes d’accompagnement  aux conduites addictives. A Houaïlou, un médecin alcoologue intervient désormais en toute discrétion  un mercredi par mois  …vous êtes inquiets mais il existe des aides, des dispositifs … du moment que les parents sont partants, nous pouvons intervenir  »  confirmeront P. Domingue-Ména, directrice adjointe chargée de la Prévention à la DASSPS et Michel Simeha, médecin chef au dispensaire. Certes, si effectivement aujourd’hui l’école est secondée dans sa tâche éducative par les instances sanitaires et sociales, le rôle des parents n’en est pas moins primordial « C’est à nous les parents qu’incombe la responsabilité de fixer le cadre, de dispenser  les valeurs éducatives ; la famille c’est le premier lieu de vie des enfants, les premières fondations. Notre rôle est fondamental. L’hygiène, la santé, ça commence par l’apparence, la tenue mais l’enfant, le matin il part de la maison le matin… »rappelleF.Eurisouké vice-président de l’APE.  Ce forum est une première étape car il aura permis  d’exprimer les craintes, les représentations de chacun face aux problèmes de santé publique, les décalages entre règles de vie à l’école et à la maison faisant apparaître la nécessité d’un travail collaboratif entre tous les partenaires de l’école et en l’occurrence lors de la rédaction des règlements intérieurs. A l’issue de ce débat, les responsables de l’APE ont exprimé leur grande satisfaction d’avoir également pu découvrir les aides possibles en matière d’accompagnement des jeunes en difficulté. Enrichis de ces échanges,  ils sont plus motivés que jamais pour participer à la vie et à l’accueil des enfants dans l’établissement, une implication forte de cette APE qui avait déjà entrepris  une opération « Pas de  capuche à l’école » depuis la rentrée. M. Arnold Poédi, chef d’établissement ainsi que les intervenants ont vivement remercié les initiateurs de ce forum qui aura abouti à la création d’espaces de paroles pour approfondir les connaissances et créer des outils pour que l’accueil et l’accompagnement des enfants soient le plus efficaces possible.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.